Les très jeunes enfants sont plein de spontanéité et de naturel, nous aimerions tous garder de beaux souvenirs de ces premières années mais malheureusement ce ne sont pas les plus faciles à prendre en photo !

Rarement très coopératifs, impatients et encore trop jeunes pour comprendre le concept du chantage 😀 (« Allez, fais moi un beau souvenir et tu auras le droit de prendre un gâteau dans la boîte » haha) on se retrouve vite à cours de solutions ! Dans cet article je vous propose quelques pistes pour prendre la place, non pas du photographe d’enfant-modèle, mais plutôt du reporter du quotidien, tellement plus passionnant selon moi !

Reporter du quotidien : Adoptez un nouveau point de vue !

Photo d’enfant ne veut pas nécessairement dire « yeux rivés vers l’objectif , sourire forcé (au mieux), regard blasé (ça arrive ! ) ou air franchement en colère (au pire) !

Et d’ailleurs, qui dit photo d’enfant ne veut pas forcément dire  “portrait” : Ne soyez surtout pas obsédé(e) ou bloqué(e) par l’idée qu’il faut forcément un visage pour faire une belle photo. Une image réussie ne montre pas forcément tout, elle suggère, met la lumière sur ce que VOUS souhaitez montrer.

Mettez vous dans la peau d’un photographe documentaire qui réalise un témoignage en images pour plus tard.

Bien se préparer

Avec les très jeunes enfants, la moindre activité à une durée limitée dans le temps.

Si vous avez envie de prendre votre appareil, essayez au maximum de préparer le terrain avant : rangez ou cachez ce que vous ne souhaitez pas voir en arrière-plan (l’aspirateur, la poubelle etc). Testez rapidement la lumière avant (quoi de plus rageant que de capturer une belle expression et de ne pas avoir les bons réglages sur son appareil photo et de se retrouver avec une photo dix fois trop sombre) . Ajustez au besoin en fermant légèrement les rideaux, ou au contraire en ouvrant une fenêtre pour gagner un peu en luminosité. Bref, pensez aux petits points techniques avant pour être prêt(e) à dégainer ensuite !

Choisir une activité qui plaît à votre enfant

Si votre enfant a moins de trois ans, la meilleure option est sans doute de réaliser un petit reportage lorsqu’il réalise une de ses activités préférées. Les séances posées viendront un peu plus tard… Il y a fort à parier que son visage s’illumine en vous voyant arriver avec la pâte à modeler!

Si vous avez bien préparé le terrain (étape précédente), vous n’avez plus qu’à faire de belles photos tandis que votre mini ne verra même plus votre appareil photo.

Varier les angles de vue

Lorsque vous faites des photos, le plus important est de varier les points de vue : tournez autour de votre enfant, baissez-vous, testez de nouveaux angles !

Se mettre à hauteur d'enfant

Un point de vue que j’adore et qui change vraiment beaucoup de choses : se mettre à la hauteur de votre enfant : Baissez-vous, mettez vous au ras du sol et observez le résultat !

Cela peu se faire lors d’une promenade (placez vous quelques mètres plus loin, baissez-vous et laissez le venir courir vers vous) ou lorsque votre enfant joue à un jeu par terre.

Vue d'en haut

Pour varier les angles de vue, vous pouvez aussi vous placez au-dessus de sa tête, et prendre ses petites mains en activité. Cela implique davantage le spectateur qui se retrouve immergé dans l’image.

Détails

Et surtout ne négligez pas les photos de détails, que ce soient certaines parties du corps : petites mains potelées, petits pieds d’apprenti marcheur ou encore ses jouets préférés, le doudou qu’il prend partout. Plein de petites choses peuvent sembler sans grand intérêt aujourd’hui, et pourtant lorsque vous regarderez vos photos dans quelques années vous vous direz : «  Oh mais oui, c’est la petite voiture qu’il traînait partout, il dormait même avec, je l’avais complètement oubliée !

Ces photos de détails (mais aussi les différents points de vue évoqués ci-dessus) seront essentielles si vous souhaitez ensuite réaliser un beau livre photo. Elles donneront du rythme, auront parfois un effet loupe (si par exemple vous faites un portrait classique de votre enfant qui joue à la pâte à modeler, puis que vous faites ensuite un gros plan sur ses petites mains tenant la pâte). Votre livre ne sera pas répétitif, il montrera différents points de vue.

La lumière

Elle arrive en fin d’article mais évidemment c’est la condition numéro 1 pour des photos réussies, comme j’imagine que vous le savez déjà il s’agit juste d’un petit rappel. Les enfants bougeant beaucoup, sans une lumière suffisante vous risquez d’avoir de nombreux flous. Soit, votre appareil vous permet de palier à ce problème (en augmentant les ISO par exemple) soit il faudra privilégier les photos en extérieur ou les jours avec assez de lumière).

J’espère que cela vous aidera à vous détacher d’une certaine idée des photos « classiques » et que vous prendrez davantage plaisir à prendre vos tout petits en photos.

Je vous retrouve d’ici quelques années pour la version ado 😉

Decorative Image

Et si vous préférez confier cette mission à un photographe pour avoir des souvenirs uniques où tous les membres de la famille sont présents, n'hésitez pas à me contacter. Je suis photographe en Indre et Loire, je me déplace dans les environs de Tours et de Blois. Les séances en extérieur peuvent être réalisées chez vous ou à Amboise !

Je réserve une séance !
Comments
Add Your Comment

CLOSE MENU